Bonus Traque les erreurs

Standard

Not my day Ben oui, ça m’arrive de faire des erreurs… J’ai traqué toute la journée celles qu’il pouvait y avoir dans mon contrat de travail récemment signé, mais en fait, rien à leur redire, c’est moi qui ai accepté leurs conditions abusives sans trop y penser. Résultat, je m’en mords les doigts. Comme on le disait quand je faisais mon service militaire, vivement la quille.
Sinon, la bourde du jour, quand même, c’est celle que j’ai commise hier en écrivant que Camille avait composé la chanson Ruby. Re-que nenni ! C’est à Euston Jones que l’on doit cette oeuvre, et ce monsieur mystérieux n’est pas vraiment passé à la postérité. On dirait qu’il a juste été ami avec Marie-France (pas ma mère, l’autre).
Ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas le seul… Le maître de cérémonie Benjamin Castaldi vient d’annoncer dans l’émission des chèvres chantantes, Nouvelle Star, que You might need somebody était une chanson de Shola Ama. OK, il ne s’est pas trompé à proprement parler, mais j’aurais trouvé plus correct qu’il dise que cette chanson est de Tom Snow et de Nan O’Byrne, rendue célèbre par la grande Randy Crawford. (Alors que Shola Ama, si elle a une jolie voix, est juste grosse.)
J’essaie donc de me faire pardonner en publiant, clin d’oeil, le morceau Let me fix it (Laisse-moi arranger ça, si tu ne comprends pas la VO). Et, pour avoir vérifié le livret du CD avant de cliquer sur « en ligne » contrairement à hier, c’est bien le monsieur qui chante qui a composé : Brook Benton.

Oops… I did it. I made a mistake, huge misquotation: Camille’s song, Ruby, on the previous post was not written by herself, but Euston Jones… Nobody noticed it… Is anyone reading this blog? Does anyone have some information about this mysterious songwriter?
So I’ll try and apologize with Brook Benton‘s Let me fix it, composed by himself (I checked the credits). And I hope the groove will help you forgive my clumsiness.

(image taken from powerpointbackgrounds.com)

Brook Benton – Let me fix it