Faire le buzz

Standard

Gimme, gimme, gimme another hit before I die Ca va ĂȘtre dur d’y Ă©chapper. D’ailleurs, si tu lis MĂ©tro, si tu regardes le tunnel de pub entre la fin du 20 heures et la mĂ©tĂ©o de TF1, si tu es abonnĂ© Ă  Orange pour tes communications mobiles, tu y as dĂ©jĂ  eu droit depuis le dĂ©but de la semaine : Madonna revient. Rousse, habillĂ©e de rose, remise de son accident de cheval, Ă©puisĂ©e d’avoir Ă©crit autant de livres pour les enfants, enchantĂ©e d’avoir contribuĂ© Ă  la promotion people du film de son mari, ravie de participer au lancement du tĂ©lĂ©phone qui fait iPod, archi-contente de mettre enfin ses albums en vente sur iTunes Music Store… Et la musique dans tout ça ? Pas grand chose n’a filtrĂ©, si ce n’est que l’album a Ă©tĂ© presque entiĂšrement enregistrĂ© chez et produit par Stuart Price, avec la collaboration de Mirwais et de Bloodshy & Avant (auteurs de Toxic pour Britney).
Contrairement aux derniers albums Ă©galement trĂšs attendus de U2, Coldplay, Björk, j’en passe, mĂȘme l’imminent single Hung Up n’a pour l’instant pris la tangeante pour batifoler sur Internet… Toutefois, si tu n’en peux plus, pique le tĂ©lĂ©phone 3G Orange de ta voisine de bureau et va sur le site musique de l’opĂ©rateur : en streaming, une minute et trente-quatre secondes du morceau qui va rĂ©volutionner ton dancefloor intĂ©rieur avec le recours si finaud Ă  un sample de la scie Gimme, Gimme, Gimme (A Man After Midnight) du dĂ©funt et pas trop regrettĂ© groupe suĂ©dois ABBA.
Ca commençait Ă  grincer des dents sĂ©vĂšre, lundi soir, sur les forums de fans : entre ceux qui ne sont pas abonnĂ©s Ă  Orange, ceux qui ont un tĂ©lĂ©phone du deuxiĂšme millĂ©naire, ceux qui habitent dans un pays oĂč les opĂ©rateurs de mobiles ne portent pas des noms de fruits et/ou de municipalitĂ©s Front National, c’Ă©tait la panique. Ni une ni deux, prenant mon courage, mon tĂ©lĂ©phone et ma camĂ©ra DV Ă  deux mains, j’ai enregistrĂ© le streaming, transfĂ©rĂ© le film sur mon iMac (au fait, je t’ai pas dit ? il est rĂ©parĂ©), rĂ©cupĂ©rĂ© la piste sonore et postĂ© le mp3 que j’en ai tirĂ©.
Quelques heures plus tard, le fichier avait déjà été téléchargé plus de 500 fois.
Le lendemain, le fichier s’Ă©changeait sous d’autres noms que celui que je lui avais bĂȘtement donnĂ©.
Le surlendemain, je l’ai retrouvĂ© linkĂ© via Made in Brazil (attention les yeux), hĂ©bergĂ© sur un autre site consacrĂ© Ă  la chanteuse et portant fiĂšrement la mention Madonna.com Preview.
J’en ris encore : la mauvaise capture faite Ă  partir d’un tĂ©lĂ©phone monophonique, chez moi, Ă  la roots, est maintenant presque considĂ©rĂ©e comme un extrait officiel. Il y a probablement une dose d’hystĂ©rie autour du phĂ©nomĂšne Madonna qui trouble l’information, mais il n’en reste pas moins qu’Internet est un espace de bruit oĂč il est difficile de dĂ©mĂȘler le vrai du faux…
Et pour illustrer le grand Ă©cart musicologique entre ce que Warner veut nous vendre du son eighties de Madonna et ce qu’il Ă©tait rĂ©ellement, l’Ă©coute du jour est une dĂ©mo que la demoiselle d’alors a enregistrĂ© circa 1980… De la pop un peu funky, un timide rap Ă  la Debbie Harry et des paroles Ă©difiantes qui plairaient bien Ă  Iznogoud (euh non, pardon, Sarkozy) : t’as pas d’argent, t’as pas d’amis, alors bouge-toi le cul

As it is the soundtrack for the iPod phone ROKR advertisement, Madonna has mischiviously entitled her new single Hung Up.
Built on a sample from ABBA’s Gimme, Gimme, Gimme (A Man After Midnight), the song is supposed to bring back to the lady’s eighties touch, the sound from her early years. So figure it out by yourself :

  • find the Hung Up preview clips available online (the one labelled Madonna.com Preview is not official at all. I’m the one, no kidding, who recorded it with my non-iPod non-Motorola mobile phone from Orange World, who posted it on one Madonna forum, and who came across it under a different file name two days later!)
  • listen to the track below

This demo has been recorded by Madonna before she was signed to Sire Records. And you can feel that her sound circa 1980 was not close to ABBA’s… A mix of NYC pop and laid back funk-rock, on which she raps like Debbie Harry about how lame it is to have no friends and no money. The times, they are a-changin’

Madonna – Get Up